•      "On construit des prisons au lieu de bâtir des hommes"

                                                                      [Christophe Alévèque]


    votre commentaire

  • Concert soutient Bart et l'Indien

    Avec HAINEMI D'ETAT! (love love love)


    Enorme, merci aux groupes et aux organisateurs trop biens


    Dommage pour celui qui s'est prit 2 coups de boule (ah ça fait mal de trop jouer!)


    Et que vive le local 100%!


    votre commentaire
  • ...


    votre commentaire


  • Comment vous dire que je les sens mal, vraiment mal moi ces élections...?

    1 commentaire


  • Février, comme chaque année le déferlement de petits de coeur et de niaiserie. Il pleut et un troupeau de mi-couples stressés courent les magasin, carte bleue à la main, pour trouver un cadeau.
    Ils ne sont pas arrivés là par hasard. Voilà des semaines qu'ils étaient poursuivis, traqués, harcelés par la pub et les médias.
    C'est la fête des amoureux avec un grand A, et t'as intérêt à faire un cadeau par crainte de vexer l'autre.

    On nous met la pression. On crée l'obligation.

    Sous cette jolie tradition gnangnan se cache une véritable vocation marchande. Cupidon doit être commerçant.

    Ah et puis surtout il faut être HEUREUX. Heureux d'offrir des babioles inutiles ou des cadeaux hors de prix pour dire tout simplement "je t'aime".  Comment ça, où est l'amour dans cette pression morale pour la consommation? Justement, je me le demande.

    Des gens qui s'aiment n'ont pas besoin d'attendre une date précise pour se le dire, ni d'être en couple, ni d'être hétéro, contrairement à ce qui est régulièrement affiché sur toutes vos pubs.


    Bref, remballez votre mièvrerie et vos coe-coeur, l'amour ne s'achête pas.




     


    6 commentaires